ACTUALITES RESODIS

L'animation de réseaux


La globalisation, la modernisation, la compétitivité croissante et accélérée par les progrès de la communication ont fait de l’entreprise en réseau une alternative incontournable.

On peut distinguer deux types de réseaux : l’interne et l’externe :

- Le réseau externe est la constitution d’un ensemble d’entreprises liées par une relation verticale de type donneur d’ordre /sous traitant ou horizontale, de partenariats concourants ou se répartissant les taches d’un même projet (automobile, aéronautique, mission en entreprise pour un cabinet de conseil, etc. )

- Le réseau interne a pour objectif d’être le lien opérationnel entre plusieurs entités d’une  même entreprise, d’améliorer la réactivité, de capitaliser les connaissances, d’accroître l’autonomie, le service au client et de simplifier les procédures (1).
Nous allons évoquer que le second type de réseau quand bien même certains concepts peuvent être des incontournables aux deux.



Lancer une politique d’animation de réseau ç’est la clef de voûte et d’un bon lancement dépend le bon fonctionnement à court et moyen terme. En clair plus il sera réussi, moins les efforts à fournir pour entretenir et faire progresser le réseau seront importants. De plus il est fondamental  que le réseau fasse ressortir les valeurs et la culture d’entreprise afin de concevoir un liant fort et de donner envie aux différents acteurs d’échanger.

Au quotidien, l’animateur doit, éclairer la cible, amener du rythme, analyser et utiliser les points positifs et négatifs qu’il perçoit dans l’environnement de chaque groupe.


L’animation de réseau permet de faire travailler ensemble des personnes qui n’ont pas forcément de liens hiérarchiques, mais un objectif commun et une problématique commune.
Cet outil de management répandu dans les structures importantes et  décentralisées se doit de nos jours d’être utilisé dans les petites structures et servir les enjeux stratégiques de l’entreprise.
C’est un processus transverse qui dépasse les hiérarchies, en effet la performance d’un réseau dépend de sa motivation et de ses compétences.


Motivation : stimuler l’intérêt de travailler en commun, user de pédagogie pour faire passer les messages par une voie alternative à la voie hiérarchique, créer un sentiment de lien fort qui fait dépasser les intérêts individuels pour tendre vers un objectif commun, procurer l’énergie par la responsabilisation afin conjuguer autonomie et cadre d’action défini.
La synergie : 1+1=3


Compétences : le réseau requiert un pilotage de précision. L’animation de réseau est  la mise en place et l’utilisation d’outils fiables et communs, entretenue par la formation et la stimulation des salariés. Ces trois axes constituent une courroie de transmission relativement sensible et délicate dans la mesure ou les points de vente sont dirigés par des managers seuls maîtres à bord au quotidien et en contact direct avec le client final (2).
De plus, structuré et fiable, le réseau sera la première source de recrutement lors de l’expansion de l’entreprise.
 

L’animation de réseau permet de remplir 5 objectifs :

- professionnalisation : formation, responsabiliser les membres sur les ressources et les objectifs, mettre en place un outil de travail qui reflète l’image de l’entreprise.
- partage : échanger sur les pratiques, multiplier les « ça marche ».
- progression: dépasser les intérêts individuels afin d’atteindre des objectifs communs ambitieux.
- pédagogie : expliquer, diffuser l’information pour faire valider et accepter les options choisies.
- appartenance : amener des relations solidaires sous une image forte et des valeurs partagées.

Michel LOPEZ
(1) B de la Selle : Réflexion n°57(2) D. Sauzay, X.Lucron : E marketing